Soigner le Pied d’Athlète Pour Remettre ses Orteils sur Pied

By Categories: SKINCARETags: , , Last Updated: 22 juin 20220 CommentsViews: 9674

Ne vous réjouissez pas trop vite si vous n’êtes pas un sportif de haut niveau, il n’y a pas que les athlètes qui peuvent souffrir du pied d’athlète… C’est une appellation trompeuse qui vient du fait que les sportifs sont peut-être un chouïa plus concernés par le problème. En effet, sans vous spoiler la suite de l’article, il s’agit en fait d’un champignon qui se développe plus facilement sur les pieds transpirants.

Le pied d’athlète est un mal très fréquent qui touche environ un adulte sur dix au cours de sa vie. Outre que c’est désagréable, le pied d’athlète peut dégénérer en infection plus grave si on ne le soigne pas… Une bonne raison de se munir de quelques onguents adaptés et de prendre son pied, pour mieux le soigner.

Comment reconnaître le pied d’athlète ? Comment le soigner ? Comment le prévenir ? On vous dévoile tous ses secrets pour mieux vous en débarrasser…

Le pied d’athlète en bref

Comment il se manifeste ?

Il s’agit d’une infection cutanée qui apparait entre les orteils (souvent les 3e, 4e et 5e). Elle se manifeste sous la forme de rougeurs, démangeaisons, douleurs, crevasses, croutes, peau qui sèche et pèle… En fonction des personnes, ce sera un peu de toutes ces choses peu appétissantes ou seulement quelques-unes.

Image d'un pied d'athlète

Si votre pied ressemble à ça, vous avez surement un pied d’athlète

Qu’est-ce qui le provoque ?

L’infection est due à la présence de champignons de la famille des dermatophytes. Ils se nourrissent de peaux mortes, ongles, cheveux (on ne les trouve pas seulement entre les orteils)… Et comme ils sont insatiables, il faut les traiter, au risque de les voir revenir régulièrement.

Pourquoi l’athlète ?

Comme ces champignons aiment les pieds qui transpirent et qui ont chaud, les sportifs connaissent ce mal plus que la moyenne. Particulièrement les nageurs, car ce champignon est contagieux, et il est aisément semé dans les piscines où on déambule pieds nus…

Quels sont les symptômes du pied d’athlète ?

Ils peuvent se manifester différemment d’une personne à l’autre, s’étendre plus ou moins en fonction de la gravité, mais il existe quelques signes qui ne trompent pas…

La peau fendue

C’est le signe le plus évident, quand la peau commence à peler et qu’elle laisse apparaître des fissures dans le derme à vif entre les orteils.

Les démangeaisons

Elles sont particulièrement désagréables entre les orteils, et peuvent s’accompagner de douleurs plus ou moins intenses.

Les rougeurs

Avant que la peau ne se fendille et pèle, des rougeurs apparaissent. Et il peut survenir avec elle des sensations de brûlure et des irritations.

La mauvaise odeur

Étant donnée la localisation, on ne s’étonnera pas que ça sente des pieds… Mais c’est également un facteur qui peut vous alerter. Si l’odeur nauséabonde persiste alors que votre hygiène est irréprochable, vous devriez surveiller entre vos orteils.

Les cloques

Des petites boules transparentes, souvent douloureuses, ressemblant à des ampoules peuvent également apparaître entre les orteils…

Les desquamations sur la voute plantaire

Si on ne traite pas le pied d’athlète, le champignon va s’étendre et peut alors atteindre la voute plantaire ou des desquamations apparaissent.

Quels sont les facteurs de risque ?

Être un homme

Certaines personnes sont plus à risque comme… les mâles ! C’est en effet un mal qui concerne davantage nos camarades masculins. Ce qui ne veut pas dire que les femmes sont épargnées pour autant.

Avoir un parent sujet au pied d’athlète

Autre injustice de la vie : c’est un mal parfois héréditaire… On ne peut pas lutter contre l’hérédité, mais on peut mettre les chances de son côté pour limiter les dégâts en suivant nos conseils plus bas.

Transpirer facilement

Comme ces champignons prolifèrent en milieu humide, si vous avez tendance à transpirer des pieds, vous serez plus susceptible de vous voir pousser un pied d’athlète !

Être sujet à l’eczéma

Si votre peau a tendance à facilement voir apparaître de l’eczéma, elle aura plus de chance de connaître une pousse de champignons des pieds…

Être en été

On est plus souvent atteint par cette mycose quand il fait doux qu’au cœur de l’hiver. Comme nous l’avons évoqué plus haut, les champignons sont comme nous : ils aiment quand il fait chaud !

Comment soigner le pied d’athlète ?

L’antifongique

On le trouve facilement en pharmacie, il est sans ordonnance et proposé sous différentes formes : crème, spray, poudre… Il suffit alors d’appliquer le produit tous les jours pendant au moins une quinzaine et on devrait voir une amélioration rapide.

La prescription médicale

Si l’antifongique ne fonctionne pas, demandez conseil à votre médecin et suivez à la lettre le traitement. Particulièrement dans sa durée. Même si vous avez l’impression que le champignon s’en est allé, il est peut-être encore tapi quelque part, attendant son heure !

Les antibiotiques

On ne vous le souhaite pas, mais ça peut être nécessaire si l’infection dérape et que les bactéries viennent soutenir les champignons dans le massacre de vos petons.

L’huile essentielle d’arbre à thé

Elle est connue pour aider à lutter contre les pellicules dans les cheveux, contre les dermatites… et contre le pied d’athlète ! On en applique quelques gouttes entre les orteils atteints deux fois par jour et on attend que leur pouvoir antifongique agisse ! Il vous faudra compter pour cela au moins 3 semaines…

Le vinaigre

Faire des bains de pied au vinaigre permettrait de soulager les symptômes, d’éliminer les mauvaises odeurs (ou du moins de les remplacer par celle du vinaigre !) et de rendre la peau moins humide. Il assècherait ainsi la zone et faciliterait la guérison. Vous pouvez ajouter des gousses d’ail à ce bain pour profiter de leurs propriétés antifongiques.

Le yaourt

Grâce aux microorganismes qui le composent, le yaourt peut s’attaquer aux bactéries et aux champignons du pied d’athlète. Par ailleurs, badigeonner du yaourt froid entre les orteils, dans les plis douloureux ou qui démangent, sera apaisant.

Le soleil

Un bain de soleil pour assécher naturellement la peau fera du mal au champignon et donc du bien à vos pieds… Ce n’est pas une solution miracle, mais cela participera à accélérer le départ des indésirables.

La lessive

Lavez tout ce qui a été en contact avec vos pieds à mycoses : draps, chaussettes, chaussures, serviettes, tapis de bain… L’idée est d’éviter que vous soyez contagieux pour vous-même ! Par ailleurs, lavez-vous bien les pieds deux fois par jour et séchez-les jusqu’à la dernière goutte.

Comment prévenir le pied d’athlète ?

Quelques gestes permettent d’éviter de se retrouver avec ce champignon invasif coincé entre les orteils :

L’hygiène

Lavez-vous consciencieusement les pieds tous les jours et séchez avec la plus grande attention les zones de peau entre vos orteils. Cela évitera que la peau suinte et qu’un terrain propice à la pousse de champignons ne se développe. N’oubliez pas par ailleurs de changer de chaussettes tous les jours…

Les chaussures

Évitez les chaussures en plastique qui favorisent la transpiration, laissez tomber également les chaussures trop chaudes pour la saison. Il faut que vos pieds respirent et qu’ils soient au maximum au sec.

Le synthétique

Privilégiez les tissus naturels, évitez les tissus synthétiques qui favorisent la transpiration et les frottements.

Méfiez-vous des piscines

Lorsque vous déambulez d’un bassin à un autre ou du vestiaire au bassin… Portez des sandales ou des tongs pour éviter que votre pied ne soit en contact avec le sol possiblement contaminé. Ces champignons sont très contagieux et adorent aller à la piscine en été… Comme tout le monde.

Ne prêtez pas

Il faut savoir être parfois égoïste dans la vie ! Ne prêtez pas vos serviettes quand vous faites du sport, ni vos sandales, ni aucun objet susceptible d’entrer en contact avec le pied d’autrui !

Lavez votre linge

On l’a dit plus haut, il faut changer de chaussettes tous les jours et les nettoyer rapidement. De la même façon, pour éviter tout risque de récidive si vous avez eu un pied d’athlète, lavez vos draps, vos chaussons, les tapis de bain, la douche et évitez de marcher pieds nus chez vous.

Misez sur le talc

Si vos pieds transpirent facilement, utilisez du talc à mettre dans vos chaussures et sur vos pieds pour assécher la zone et empêcher les mycoses de prospérer.

Observez

Il arrive fréquemment que l’on soit atteint d’un pied d’athlète sans le savoir. En effet, si les symptômes de desquamations, fendillements, etc. apparaissent sans démangeaison ni douleur, on peut passer à côté. Observez régulièrement entre vos orteils quand vous les lavez pour vous assurer qu’une colonie de champignon n’est pas en train de s’installer.

Quelles sont les causes aggravantes possible ?

Le streptocoque

Si on ne traite pas le pied d’athlète, il y a un risque que le mal devienne une infection bactérienne qui se propage dans d’autres zones du pied ou de la jambe. Un traitement antibiotique sera alors nécessaire pour éviter l’amputation…

Pour les diabétiques

Les personnes souffrant de diabète doivent être particulièrement vigilantes car la sensibilité de leurs pieds est réduite. Ils peuvent donc souffrir d’un pied d’athlète sans s’en rendre compte… et subir les conséquences d’un débordement mal soigné.

Pour les enfants

Si un jeune enfant connait déjà un pied d’athlète, il est préférable d’aller consulter rapidement un médecin qui saura le soigner efficacement. Il sera intéressant par ailleurs de chercher la cause d’une contraction de cette maladie si jeune.

Le mal à l’ongle

Si vous ne parvenez pas à contenir la progression et que la mycose s’étend à l’ongle, il faut consulter un médecin. D’abord parce que vous aurez encore plus de mal à vous en débarrasser, ensuite parce que la prochaine étape, c’est l’infection l’onychomycose ! Une atteinte à l’ongle beaucoup plus délicate à éliminer durablement…

Le mal qui dure

Si, malgré tout le mal que vous vous donnez, le champignon refuse de quitter vos orteils après plus de deux semaines de traitement, il faut là encore consulter un spécialiste pour qu’il sorte l’artillerie lourde !

Les symptômes qui s’aggravent

Si vous avez l’impression que les fissures sont toujours plus nombreuses, plus douloureuses, que les desquamations s’intensifient, que les rougeurs s’étendent… ou qu’elles s’étendent vers la jambe, bref, que la situation s’aggrave, foncez montrer vos pieds à votre médecin.

Au pied levé

Le pied d’athlète est donc une pathologie fréquente qu’il faut surveiller attentivement pour ne pas la laisser grandir. L’une des contrariétés étant que ce pied peut revenir à intervalles très réguliers si l’on n’a pas suivi le traitement à la lettre ou qu’un champignon était resté coincé dans une serviette qu’on a réutilisée. Il faut donc être attentif et rigoureux quand on décide de s’en débarrasser. On ne peut que vous recommander de suivre tous ces conseils… au pied de la lettre !

DARE TO BE YOU

Chaque semaine une nouvelle offre

VOIR

About the Author: Émilie Girard

Après des études de lettres et de communication, je m'oriente rapidement vers le monde de la beauté et du bien-être, univers qui me passionne. J’y travaille plusieurs années à mon compte avant de rejoindre FOREO en 2021 comme blogueuse bien-être. Je suis de près les évolutions et les avancées scientifiques dans le domaine des cosmétiques et plus largement dans tout ce qui touche au bien-être, à l'alimentation, au sport... Et j’adore partager avec le plus grand monde mes astuces et découvertes dans ces domaines. Ma devise : "sois belle et ne te tais surtout pas !"
4.3 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires