Nous avons tous connu la poussée de boutons, surtout durant l’adolescence, cette explosion fort désagréable de papules qui viennent défigurer notre minois juvénile. Et il n’est par ailleurs pas rare non plus que ces boutons jaillissent non pas uniformément sur le visage, mais dans des zones bien précises…

Outre le « pourquoi moi ? » que l’on a envie d’hurler le poing brandi vers le ciel, une autre question peut survenir également : « pourquoi dans ce coin de frimousse et pas ailleurs ? » C’est là que le face-mapping intervient pour éclairer votre lanterne en vous expliquant la cartographie de vos excroissances inflammées. Car c’est la signification littérale de « face-mapping » : la cartographie du visage.

Ne nous fions pas aux apparences pour autant, derrière son appellation anglo-saxonne, le face-mapping vient en réalité de Chine ! De la médecine chinoise pour être plus précis… Principe de cette « science », fiabilité, explications de l’emplacement de vos boutons… On vous dit tout !

Qu’est-ce que le face-mapping ?

C’est une méthode traditionnelle utilisée en Chine depuis plusieurs siècles, elle repose sur les principes proches de l’acuponcture : à chaque partie du visage est associée un organe. L’énergie vitale du corps que l’on nomme Qi dans la médecine chinoise, se déplace dans notre corps grâce à des méridiens. Un genre de foisonnement d’autoroutes internes reliés entre eux et à nos organes.

Quand un de nos organes se sent patraque, il manifeste son mal-être en usant de ces méridiens pour aller le dire à tout le monde. C’est ainsi qu’en fonction de l’organe qui file un mauvais coton, les boutons apparaîtront à des endroits distincts. En maitrisant les fonctionnements de ce réseau interne, on peut résoudre certains problèmes avant qu’ils ne s’aggravent : mauvaise alimentation, excès d’alcool, stress… et maitriser l’apparition des boutons. En bref, on ajuste pour aller mieux !

Est-ce que c’est fiable ?

Il y a plusieurs façons de voir les choses… Sur le plan scientifique, il n’y a aucune preuve formelle de la réalité de cette cartographie. On aurait donc raison d’être méfiant. Ajoutons à cela qu’il peut y avoir des éléments extérieurs qui se mêlent à nos éventuels problèmes internes : Pollution, allergie, hormones… Nos organes ne sont pas toujours l’origine unique de notre visage boutonneux.

Mais d’un autre côté, cela ne coûte rien de s’y fier ! La conséquence, ce n’est rien d’autre que de cajoler un organe susceptible d’être un peu fatigué. On ne se fera jamais de mal à se faire un peu de bien ! Évidemment, si les problèmes persistent et que malgré vos régimes impeccables et vos efforts pour adopter une hygiène de vie, votre visage continuait de bourgeonner, il s’agirait d’aller consulter un dermatologue sans plus attendre.

Cartographie des boutons et des maux

Les boutons sur le front : un problème de vésicule biliaire

Et de manière générale, de digestion. Il va falloir reprendre un mode de vie plus sain à base de fruits et légumes, en laissant de côté pour quelque temps les plats transformés et vos virées dans les friteries. Votre ventre vous fait du chantage : « arrête d’ingérer n’importe quoi et je retire ces boutons au milieu du front ».

Il peut aussi s’agir d’un manque d’hydratation, buvez de l’eau, consommez des fruits… Et si vous n’avez pas l’impression d’avoir malmené votre estomac, sachez que les boutons sur le front, ça peut aussi provenir de vos cheveux qui frottent…

Les boutons entre les sourcils : un problème de foie

Si vous avez abusé des fêtes endiablées arrosées à l’alcool, il va falloir lever le pied. D’abord pour vous débarrasser de ces petits boutons pas mignons, mais aussi et surtout parce que le foie est un organe résolument vital. C’est-à-dire que vous allez en avoir besoin pour les prochaines années de votre vie. Il faut en prendre soin. Et si vous êtes parfaitement sobre depuis des semaines, c’est peut-être que vous souffrez d’une intolérance alimentaire et que votre foie trinque…

Enfin, si votre détox féroce n’a toujours pas l’air de satisfaire votre foie, que vous avez encore plein de boutons entre les sourcils, il peut aussi s’agir d’un excès de sébum ou de poils incarnés après une épilation…

Les boutons sur les tempes : un problème de rein

Si vos reins ne sont pas bien, ce peut être à cause d’un souci d’hydratation. Vous ne buvez pas assez d’eau et vos toxines ne s’éliminent pas correctement. La solution est simple : il faut boire de l’eau, des tisanes drainantes, et limiter sa consommation d’alcool. On y va aussi doucement sur le café et les boissons gazeuses.

Et si vos efforts pour une hydratation exagérée vous ont conduit souvent aux toilettes mais que vous avez toujours des boutons, il peut aussi s’agir d’un problème de cheveux qui frottent vos tempes. Ou si vous avez l’habitude de poser votre index sale sur la tempe quand vous réfléchissez…

Les boutons sur les joues : un problème de poumon

La médecine chinoise est catégorique : les joues et pommettes sont directement reliées aux poumons. Il va falloir arrêter de fumer, vous faire des séjours à la campagne et vous mettre au sport pour travailler votre souffle.

Il existe cependant une autre possibilité pour expliquer les boutons sur vos joues : l’abus de téléphone. Celui-ci est un nid à microbes et en le frottant à longueur de journée sur vos pauvres joues fragiles, l’apparition de boutons est quasi certaine. Un autre coupable pourrait être votre pinceau de maquillage… Ce dernier est un autre nid à microbes fiable qui saura vous donner du rouge aux joues de différentes manières.

Les boutons sur le nez : un problème de cholestérol ou de pancréas

L’avantage du cholestérol, c’est qu’on peut vérifier facilement avec une prise de sang si c’est vraiment la source du problème… En attendant, limitez votre consommation de mauvaises graisses que l’on trouve principalement dans les charcuteries, produit laitiers… et dans les plats transformés, pizzas, frites, etc. Privilégiez les bons gras comme l’huile d’olive, le poisson, etc.

Si le problème provient du pancréas, le remède est équivalent : mangez sainement, misez sur les fruits et les légumes et évitez le sucre.

Les boutons sur les maxillaires : un problème d’hormone

Si des boutons apparaissent au niveau des os de de la mâchoire, ce peut être à cause d’une surproduction hormonale. Si vous avez vos règles en même temps, par exemple, vous avez un coupable tout désigné. Il n’y a alors pas vraiment de solution… A moins que vos shoots d’hormone soient liés au stress, auquel cas, faites du yoga, détendez-vous !

Et si vraiment vos boutons hormonaux sont quasi systématiques tous les mois, voyez avec votre dermatologue ou votre gynécologue s’il n’y a pas une solution médicale à votre problème…

Les boutons sur le menton : un problème de ventre

Tout comme le front, le menton boutonneux peut être le signe que votre digestion n’est pas au top. On remet en cause son alimentation pour cesser d’agresser son estomac et ses intestins. On peut également tenter de modifier son régime alimentaire en réduisant le gluten ou le lactose, qui peuvent être difficiles à digérer.

Et buvez des tisanes digestives qui aident le transit à travailler correctement ! Le thé vert est aussi un bon allié de la digestion sereine…

A la carte

La fiabilité de cette cartographie est à prendre avec des pincettes et si vos boutons persistent, demandez l’avis d’un médecin. Le face-mapping peut s’avérer malgré tout un indice intéressant en cas de boutons récurrents. Par ailleurs, en attendant que vos organes se remettent de leurs maux, vous pouvez soigner vos boutons en nettoyant votre peau en douceur et en appliquant des produits de soin adaptés tels que crèmes, sérums ou masques anti boutons !

UFO 2 et le masque Matte Maniac

Contrez les boutons avec UFO™ 2 et son masque Matte Maniac