Maladie de peau la plus fréquente dans le monde occidentale, l’acné se caractérise par une inflammation du follicule pilo-sébacé, une combinaison de glande sébacée bouchée par excès de production de sébum avec une flore cutanée déréglée. Le résultat, on le connait tous : points noirs, points blancs et boutons surgissent sur la peau pour notre plus grand déplaisir.

La cible favorite de l’acné est le visage, mais on peut en avoir aussi dans le dos, sur les bras ou la poitrine. L’acné ne concerne pas uniquement les adolescents à la puberté. Elle touche également les bébés mais aussi près d’un tiers des adultes de moins de 40 ans ! Cette maladie chronique peut s’acharner sur notre peau pendant plusieurs années, alternant périodes d’accalmie et poussées envahissantes…

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que lorsqu’on est concerné, on le vit plutôt mal. Outre le fait que ces boutons démangent, brûlent, irritent, agacent, et qu’ils peuvent laisser des marques sur le long terme… Ils sont également peu esthétiques et personne n’aime voir ces boutons envahir la peau. Pour mieux la comprendre et la combattre, suivez-nous dans cette plongée en acné !

Les différents types d’acnés

L’acné du nourrisson

Cette forme d’acné touche un peu plus d’un quart des bébés fraichement nés. Elle est de cause hormonale (comme presque toutes les formes d’acné), puisqu’elle tire ses origines des derniers jours de grossesse, lorsque le corps de la maman décharge de grandes quantités d’hormones. Cela entraîne une surproduction de sébum chez le nouveau-né, et donc sa toute première poussée d’acné, pour un avant-goût d’adolescence.

L’acné juvénile polymorphe

C’est l’acné adolescente qu’on a (presque) tous connue. Elle montre son visage en couvrant de boutons le nôtre quand vient la puberté et son afflux hormonal. Points noirs, comédons, boutons blancs… Il faut prendre l’habitude de nettoyer souvent son visage pour l’atténuer. Et pour l’acné sévère, un traitement médical soulagera les éruptions impromptues.

L’acné kystique

Il s’agit d’une acné qui se développe à partir de kystes formés sous la peau. Les kystes sont de petites boules dures difficiles à soigner. On ne peut pas tenter de les enlever soi-même au risque d’aggraver la situation. Il faut impérativement demander un traitement à votre dermatologue. Dans certains cas, le médecin percera les kystes un à un pour éviter tout risque d’inflammation.

L’acné hormonale

Même si toutes les formes d’acné se développent à partir d’un chamboulement des hormones, on appelle acné hormonale celle qui correspond à des périodes de bouleversements hormonaux flagrants. Il s’agit chez les femmes de la grossesse ou de certaines périodes du cycle menstruel, avec une montée de boutons qui peut survenir quelques jours avant les règles. Si vos règles conduisent inlassablement à une acné mensuelle féroce, vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire une pilule plus adaptée à votre situation dermique.

L’acné conglobata

Elle est une forme aggravée d’acné et qui mêle toutes les réjouissances possibles : kystes, comédons, nodules, boutons… Elle touche surtout les jeunes hommes et est particulièrement présente dans le dos. Elle n’épargne pas pour autant les visages et se plait aussi sur les torses et les bras. C’est une forme d’acné redouté qui a tendance à laisser des cicatrices tenaces et il faut souvent avoir recours aux grands moyens pour s’en débarrasser : peeling, laser et artillerie médicale.

L’acné estivale

On l’appelle aussi acné de Majorque car elle est associée au soleil… Ce sont en effet les rayons UV qui la provoquent. Elle touche plus majoritairement les femmes et survient au début de l’été, quand notre peau encore toute grise de mi saison subit les premiers rayons du soleil. Des boutons rouges et blancs apparaissent alors dans le cou, sur les bras, le visage… Elle s’en va généralement d’elle-même !

L’acné cosmetica

On l’appelle aussi acné du maquillage. Elle est due à une réaction de la peau au contact de certains produits cosmétiques mal adaptés ou de mauvaise qualité. Elle disparait en principe dès qu’on arrête d’utiliser les produits en question. Il s’agit en général de produits trop agressifs pour la peau, qui ont tendance à l’étouffer, à boucher les pores… Prenez par ailleurs l’habitude de bien vous démaquiller et de nettoyer votre peau pour désobstruer les pores.

L’acné rosacée

C’est une forme d’acné un peu à part, il s’agit en fait d’une affection chronique qui consiste en l’apparition de rougeurs sur certaines zones du visage. Le front, le nez, les joues… Vaisseaux dilatées et boutons se mêlent ensemble pour vous donner cette rosacée. Les personnes à peau claire sont plus touchées, ainsi que les femmes, et c’est souvent vers l’âge de 30 ans que cette acné montre son nez. Il faut généralement un traitement médical pour empêcher l’état de la peau de s’aggraver au fil des ans.

L’acné inflammatoire

On l’appelle aussi acné vulgaire de l’adulte, c’est l’acné la plus fréquente, celle qui touche le plus grand nombre de personnes et qui est probablement la raison pour laquelle vous êtes vous-même en train de lire ces lignes. Points noirs, microkystes et boutons viennent bourgeonner gaiement sur votre peau sur le visage, dans le dos, le décolleté… Et pour vous en débarrasser ? on vous dit tout en dessous !

Quelles sont les causes de l’acné inflammatoire ?

Le patrimoine génétique

Oui, si vous avez de l’acné, c’est sans doute aussi à cause de vos parents… Il y a des familles qui sont plus sujettes à l’acné que d’autres. Si l’un de vos deux géniteurs a eu de l’acné la majorité de sa vie, il y a peu de chances que vous passiez à côté. Ce sont les aléas de la vie. Certains ont les pieds palmés, vous c’est l’acné. Mais l’accepter ne veut pas dire ne rien faire ! Alors suivez les conseils un peu plus bas.

Les hormones

On vous l’a dit plus haut, l’acné puise sa force maléfique dans nos chamboulements hormonaux. Certaines hormones stimulent la production de sébum qui peut boucher les pores et les follicules pileux, entraînant des poussées d’acné. Toute période de la vie où les hormones nous assaillent sont donc propices au développement de l’acné.

Vos mains baladeuses

C’est très tentant, de percer les boutons. Ça soulage, c’est jouissif, surtout quand ils démangent… Mais vous risquez d’aggraver les choses en créant de nouvelles infections dans toute la zone.

Le soleil

Évitez-le ou couvrez votre peau de crème solaire ! Si le soleil a la réputation d’éliminer les boutons, ce n’est que pour mieux le faire revenir plus tard ! En effet, le soleil desséchant la peau, celle-ci va produire encore plus de sébum pour compenser le manque d’hydratation… sébum qui va boucher les pores et entraîner de l’acné !

Le stress

Stress et acné entretiennent une relation très intime. Elle s’ancre d’autant plus dans le temps que l’acné provoque du stress qui a son tour génère des poussées d’acné. En effet, le stress entraînant des montée hormonales, ces dernières créent une surproduction de sébum qui va alors favoriser l’acné. C’est pour cette raison qu’une séance de psy est parfois aussi bénéfique qu’un traitement anti-boutons !

Le tabac

Des chercheurs ont découvert récemment que le tabac pouvait être à l’origine de poussées d’acné. En effet, le tabac provoque la kératinisation des follicules, responsable de l’obstruction de ces mêmes follicules. Boutons et points noirs surgissent alors sur la peau. Par ailleurs, le tabac nuisant à l’afflux sanguin, les bactéries qui favorisent l’acné peuvent proliférer sans être inquiétés par les anticorps à la traîne. Enfin, le tabac ralentit la cicatrisation des boutons une fois l’acné passée…

Les cheveux

Il faut éviter que vos cheveux fouettent votre visage à longueur de journée… Cela peut stimuler les glandes sébacées du visage ce qui risque de boucher les pores et provoquer l’apparition de boutons.

Les frottements

Si vous avez de l’acné dans le coup, évitez les cols ou les écharpes… Si vos épaules sont touchées, le sac à dos est à proscrire. Ces frictions ont tendance à aggraver l’acné. Soyez doux avec les zones boutonneuses !

L’alimentation

Privilégiez les fruits et légumes riches en vitamines et antioxydants. Ces derniers combattent les radicaux libres susceptibles d’accélérer l’inflammation de la peau. Tournez-vous aussi vers le zinc qui a la réputation d’être un excellent anti-acné : vous en trouverez dans les abats, les huitres, les œufs et le pain complet notamment. Par ailleurs, les aliments riches en fibres comme les céréales sont réputés pour une bonne régulation de l’insuline, hormone qui peut provoquer des imperfections. Enfin, des scientifiques ont démontré que le sucre et le lait pourraient être à l’origine de poussées d’acné !

Certains produits cosmétiques

Surveillez les ingrédients dans vos cosmétiques pour vous assurer qu’aucun n’est comédogène. Il existe de nombreuses listes sur le net qui vous pointeront du doigt les coupables. Privilégiez également les cosmétiques douces. En effet, en nettoyant votre peau avec trop de vigueur, vous risquez de la desséchez et votre corps produira du sébum en trop grande quantité pour compenser. Évitez ainsi les cosmétiques contenant de l’alcool ou qui sont dégraissants. A l’inverse, n’optez pas pour des produits trop gras qui bouchent les follicules pileux.

Certains médicaments

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si la prise de votre médicament ne serait pas à l’origine de votre poussée d’acné ! Certains ingrédients la favorisent comme le lithium ou les stéroïdes.

Que faire contre l’acné ?

Un nettoyage doux et fréquent

Nettoyez votre peau matin et soir avec un nettoyant doux. Utilisez une brosse nettoyante vous assurer qu’aucune impureté ne reste sur le visage ! Par ailleurs, l’intérêt d’employer une brosse est que vous éviterez de frotter les zones de boutons et leur assurerez, au contraire, un nettoyage tranquille mais optimal. Assurez-vous de bien nettoyer votre brosse après chaque usage.

Nettoyer sa peau en profondeur avec LUNA 3 de FOREO

Utilisez LUNA™ 3 pour nettoyer votre visage en profondeur

Un soin hydratant quotidien

Une fois votre visage nettoyé, utilisez le matin un soin matifiant pour vous débarrasser de l’excès de sébum et le soir un soin hydratant non gras qui rafraichira votre peau sans encombrer vos pores.

Un gommage doux

Vous l’aurez compris, la douceur est le maitre-mot quand il s’agit de gérer une peau acnéique. Comme il faut débarrasser les pores de l’excès de sébum, un petit gommage de temps en temps lui fera le plus grand bien. Mais assurez-vous d’utiliser des soins doux adaptés aux peaux acnéiques.

Un traitement à la lumière bleue

FOREO a mis au point un appareil révolutionnaire, ESPADA, capable de chasser acné et imperfections de votre visage grâce à la technologie de la lumière bleue alliée aux pulsations T-Sonic. Beaucoup de dermatologues utilisent déjà cette lumière bleue dans leur cabinet, mais vous avez cette fois l’occasion de prendre soin de votre peau dans le confort de votre maison ! Boutons mais également pores obstrués ou points noirs, la lumière bleue combat ces ennemis du derme en s’attaquant directement à la bactérie responsable de ces maux de peau… Sans douleur, sans odeur, efficace et rapide !

ESPADA contre l'acnée

Luttez contre l’acné grâce à la lumière bleue d’ESPADA

Un rasage tranquille

Se raser quand on a de l’acné, ce n’est pas aisé. Utilisez un rasoir parfaitement propre et posez la lame sans appuyer sur votre peau. Il faut que le rasoir caresse votre peau. Utilisez des crèmes sans alcool et rasez-vous dans le sens du poil. Enfin, lorsque vous avez terminé, nettoyez à nouveau votre visage.

Un masque

C’est toujours agréable, un bon masque, quand on a une sensation d’inconfort sur la peau. Faites appel à l’expertise high-tech de FOREO avec nos masques UFO™ 2 qui offrent les bienfaits d’un masque en 2 minutes seulement ! Vous pourrez profiter de nos masques adaptés aux peaux acnéiques comme le masque purifiant au charbon Matte Maniac ou l’ultra hydratant Shiny Happy People.

UFO 2

Profitez des technologies d’UFO 2 et de ses masques pour soigner votre acné

Un soin local

Vous trouverez en pharmacie toutes sortes de soins à appliquer spécifiquement sur les zones où l’acné s’étend. Vous pouvez en essayer quelques-uns pour trouver celui qui vous aide le mieux. Mais si cela ne fonctionne pas, passez à l’étape supérieure : demandez l’avis d’un médecin.

Le papier matifiant

Tamponnez parfois votre visage à l’aide de ces papiers conçus pour absorber l’excès de sébum. Cela ne soignera pas votre acné, mais évitera qu’elle s’aggrave.

Le laser

C’est une solution plus onéreuse mais qui a fait ses preuves : le laser est appliqué sur les lésions inflammatoires. Il corrige les imperfections, resserre les pores et régule la production de sébum. Il élimine également les cicatrices et stimule la production de collagène.

Demandez conseil à votre dermatologue

Si vous n’arrivez pas à vous défaire de votre acné ou qu’elle se manifeste de façon sévère, consultez un médecin pour connaître son diagnostic. Il devra peut-être vous prescrire des crèmes et médicaments pour vous aider à en venir à bout.

Prévenir et traiter les cicatrises de l’acné

Ne touchez pas aux boutons

On insiste sur ce point : l’une des conséquences à triturer ses boutons et les percer sans cesse est le risque de laisser des cicatrices. En effet, en les perçant, vous abimez le tissu, les veines et déchirez le derme… Alors le moyen d’éviter d’avoir des cicatrices, c’est de ne pas toucher à votre acné !

Ne tardez pas

Si votre acné est invasive, sévère, foncez chez votre dermatologue pour qu’il ou elle vous donne un traitement adapté. Si vous laissez les boutons évoluer sur votre peau sans les en empêcher, le risque est plus grand qu’ils laissent des cicatrices.

Le massage

Utilisez une crème et massez les cicatrices laissées par vos boutons. Les résultats seront au rendez-vous si les cicatrices sont légères et il faudra être patient…

Le peeling

Cette pratique effectuée par un professionnel consiste à éliminer les couches supérieures de la peau pour qu’elle se reforment sans imperfection, sans cicatrice, belles, jeunes et vigoureuses.

Les injections

Autre solution médicale, l’injection d’acide hyaluronique peut atténuer l’apparence des cicatrices. Il faut cependant recommencer l’opération chaque année.

Le laser

Cette technique consiste à agresser la peau avec un laser pour qu’elle réponde à l’attaque en activant les mécanismes de réparation de la peau. C’est votre dermatologue qui pourra vous proposer cette méthode efficace mais délicate.

La guerre des boutons

Voilà de quoi redonner à votre peau un coup de polish bienvenu, pour vous sentir mieux dedans… Il existe pourtant une forme d’acné dont nous n’avons pas parlé ici, d’abord parce qu’elle est rare et puis parce que tous nos conseils pourtant efficaces ne suffiraient pas à vous en défaire. Il s’agit de l’acné la plus grave, elle a de quoi faire peur aux adolescents la nuit : l’acné fulminans ! En plus de voir son corps se couvrir soudain de nodules invasifs et douloureux qui s’enflamment sans prévenir, cette acné s’accompagne souvent de fièvres et peut nécessiter une hospitalisation. Aux premiers signes, foncez chez votre médecin ! Dans les autres cas, ce ne sont que des boutons, auxquels il vous suffira de déclarer la guerre…