En restant sous ses rayons à peine quelques minutes, le soleil apporte des bienfaits non négligeables. Le premier d’entre eux, c’est la bonne humeur ! En effet, qui n’a pas planté son visage sous les rayons dardants après de longs jours de pluie et senti alors un incomparable bienêtre ? Et le soleil est également notre principale source de vitamine D qu’il nous apporte grâce à ses UVB. Il prévient également le rachitisme chez les enfants…

Mais pour tous ces bienfaits, une poignée de minutes d’ensoleillement suffisent. Dès que l’on abuse de ses rayons, le soleil change de visage et nous apporte, à l’inverse, d’impitoyables désagréments…

Il existe cependant de nombreuses astuces pour vivre en harmonie avec cette bonne étoile sans laquelle aucune vie sur terre ne serait possible ! Voici pour vous nos solutions pour un teint hâlé en toute sérénité.

Les effets néfastes de l’excès de soleil pour la peau

Commençons par la liste noire des risques encourus à trop s’exposer au soleil. Il ne s’agit pas de vous effrayer mais de se fier à ce dicton qui a fait ses preuves : mieux vaut prévenir que guérir !

Le coup de soleil

On en a tous fait l’expérience un jour, à trop se pavaner sous le soleil sans protection, le soir, c’est la punition : la brûlure. La peau devient rouge, sensible, chaude, elle est douloureuse quand on la touche… En fonction du degré d’exposition, on peut même voir apparaître des cloques extrêmement douloureuses et avoir besoin de plusieurs semaines avant que la peau ne retrouve son état initial. Dans certaines situations, et notamment en cas de coup de soleil chez les enfants, on peut même devoir recourir à l’hospitalisation.

L’herpès solaire

Chez certaines personnes, l’abus de soleil déclenche des crises d’herpès. Des boutons rouges douloureux apparaissent autour du nez et dans le coin des lèvres. Une expérience aussi désagréable que peu esthétique.

La peau devient plus épaisse

Au contact des UVB, la peau s’épaissit dans une réaction naturelle de protection. Elle est alors moins élastique et des sensations d’étirements se font sentir. Sans compter qu’elle peut alors être sujette à des montées d’acné dans les jours qui suivent. Sècheresse et boutons, la double peine.

Le vieillissement de la peau

Avec l’âge, le soleil est le principal responsable du vieillissement de la peau. Le teint est moins unifié, les rides apparaissent, les tâches également… Une action combinée des UVA et des UVB pour s’assurer que notre peau vieillisse à grande vitesse ! En effet, les UVA s’occupe de saccager l’élastine et donc de rendre notre peau moins ferme, et les UVB s’attaquent à la surface de la peau. Les radicaux libres se multiplient alors en grande quantité, contribuant à l’accélération du vieillissement de la peau.

Les réactions photosensibles

Certains médicaments, déodorants et autres produits cosmétiques peuvent rendre la peau photosensible. Celle-ci réagit alors quand elle est exposée au soleil. Ce peut être l’apparition de plaques rouges, boutons, taches… Renseignez-vous sur les effets indésirables éventuels de vos médicaments ou cosmétiques.

Le cancer de la peau

Le lien entre exposition au soleil et cancer de la peau n’est plus approuvé. Les dermatologues mettent en garde les populations chaque année avant les départs en vacances d’été. S’il n’en fallait qu’une seule, ce serait la raison principale qui doit vous inciter à protéger votre peau contre le soleil. Et il faut être particulièrement vigilant chez les enfants et adolescents. Notre capitale solaire n’est pas infinie…

Comment protéger sa peau ?

Éviter les heures féroces

Les rayons du soleil n’ont pas la même puissance selon le moment de la journée. Ils sont particulièrement virulents entre 11h et 16H en été. Évitez de vous promener sous le soleil exactement durant ce laps de temps et protégez-vous bien pour éviter de mettre votre peau en danger. C’est de surcroît la période de la journée où vous avez le plus de chances de faire une insolation. Il faut par ailleurs être particulièrement attentif aux enfants dans ces périodes d’ensoleillement féroce.

Couvrir son corps

Mettez un chapeau, une casquette, un bob, une serviette… ne laissez pas votre tête à l’air. Vous réduirez ainsi les risques d’insolation et protègerez la peau de votre visage. Couvrez également autant que possible les autres parties de votre corps : tee-shirts à manches longues et pantalons en lin pour éviter d’avoir trop chaud. Et pour nager en toute tranquillité, portez un tee-shirt anti-UV qui vous protégera pendant que vous barbotez.

Utiliser une protection solaire adaptée

Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour sélectionner votre protection solaire. D’abord, choisissez une protection avec un indice FPS adapté à votre peau. Plus elle est claire, plus l’indice doit être élevé. Vous pouvez en revanche opter pour un indice plus bas si vous pointez le bout de votre nez dehors à des heures où le soleil est moins féroce. Tôt le matin ou en fin d’après-midi…

Adaptez également la protection à vos activités. Si vous lézardez dans un transat tout l’après-midi, vous n’aurez pas besoin de vous badigeonner le corps d’une crème capable de résister à vos exploits aquatiques.

L’eau azur de la mer comme la neige des montagnes a un effet réfléchissant qui augmente les effets du soleil sur la peau. Il faut alors opter pour une crème bien couvrante et à haute protection.

Enfin, ne confiez pas votre peau à n’importe quel produit : choisissez des crèmes et des marques reconnues par les dermatologues ou recommandées par votre pharmacien.

Hydrater sa peau en amont

Avant même de partir en vacances vous dorer la pilule, adaptez votre routine de soin en ne lésinant pas sur l’hydratation. Faites des masques réhydratants, gorgez d’eau votre peau afin de la préparer aux agressions du soleil. Elle sera ainsi plus à même de se défendre et de récupérer sous les assauts desséchants du soleil.

UFO2 de FOREO

UFO 2, l’appareil bourré de technologies pour décupler l’effet des masques

Comment réagir si la peau a pris trop de soleil

La réhydratation

La plupart des après-soleil proposés sur le marché sont en fait des hydratants particulièrement riches. Si vous avez exposé votre peau au soleil, qu’elle a de surcroît vécu la mer et les embruns, elle aura besoin d’un coup d’eau. Optez pour une crème ou un sérum particulièrement hydratant à appliquer quotidiennement, matin et soir.

Le bain tiède

Si votre peau a pris un léger coup de chaud, prenez un bain tiède pour la rafraîchir et apaiser la sensation de chaleur qui peut être désagréable. Et quand vous repartez à l’assaut du soleil, doublez de vigilance en protégeant votre peau d’un indice FPS 50 pour la préserver !

La crème réparatrice

Si vous n’avez pas réussi à éviter le coup de soleil, appliquez une crème réparatrice anti-brûlure. Utilisez également des après-soleil gras et qui soulagent la douleur. Il est primordial de réparer votre peau et de restructurer le film hydrolipidique qui la protège. Vous pouvez aussi utiliser des produits naturels apaisants et hydratants comme l’aloe vera ou le thé vert !

Surveillez votre peau

Par ailleurs, si votre peau est claire, que vous avez beaucoup de grains de beauté, que vous vous exposez souvent au soleil ou s’il y a des cas de mélanomes dans votre famille, prenez rendez-vous annuellement avec votre dermatologue. Il pourra ainsi vérifier que vous n’avez aucun cancer en train de couver.

Comment bronzer en toute sécurité

Les vitamines et les bêtacarotènes

Pour allier hydratation et préparation de la peau, buvez des jus riches en vitamines et bêtacarotènes : jus d’orange, carottes, citron… Les bêtacarotènes sont riches en antioxydants, ils protègent ainsi la peau contre le vieillissement. Mais ils jouent un rôle également capital dans la protection de la peau contre les UV. Par ailleurs, les bêtacarotènes stimulent la production de mélanine, pour une peau délicatement hâlée… À doubler impérativement avec une crème solaire pour éviter de virer au rouge !

Exfolier la peau

Pour un bronzage uniforme et une peau prête à tanner, lissez-la ! Débarrassez-la des peaux mortes et impuretés qui la jonchent. L’idée est de faire peau neuve afin d’éviter que le bronzage révèle les défauts au lieu de nous donner une mine d’exception. Gommage, exfoliation, passez le mois précédent vos vacances balnéaires à lui redonner son uniformité.

Protégez votre peau

On vous a prévenu plus haut, on remet une couche : mettez de la crème solaire ! Il vous suffit d’adapter le niveau de protection pour pouvoir à la fois vous protéger et bronzer. Et si votre peau est d’une blancheur façon teint diaphane, laissez tomber le bronzage et optez pour les crèmes teintées et le maquillage… Sous le soleil, même avec une protection, votre peau passera du blanc au rouge sans transiter par le teint hâlé.

Les compléments

Il existe de nombreux compléments à prendre avant d’aller bronzer. Ce sont des gélules qui apportent une bonne dose de vitamines et nutriments en tout genre pour préparer la peau au soleil. Si vous avez un doute sur les gélules à prendre dans votre cas, demandez conseil à votre dermatologue. Dans tous les cas, commencez bien en amont de vos vacances ensoleillées, idéalement au moins un mois avant votre départ.

La progression

Ne commencez pas votre première journée à lézarder douze heures d’affilée. Votre peau doit se réhabituer à être exposée. Commencez par une petite heure d’exposition et allongez cette durée chaque jour. Sans jamais oublier de vous protéger… Si vous entamez votre semaine de vacances par une journée de soleil la peau à nu, vous connaîtrez l’écrevisse mais pas le chocolat. Faites également des pauses pour ne pas rester trop longtemps au soleil. Cela vous évitera les coups de soleil mais vous permettra également que votre bronzage dure dans le temps !

Éviter les cabines à UV

Elles sont tentantes car accessibles même dans les villes les moins ensoleillées… et elles offrent un bronzage en version accélérée. Certes. Mais elles sont aussi pointées du doigt par les dermatologues depuis plusieurs années car cette concentration d’UV à haute dose en un temps réduit est néfaste pour la peau.

Les plans B sans UVB

Il faut bronzer avec modération. De nombreux dermatologues préconisent même que l’on s’abstienne de se dorer sous les UV pour qu’ils nous fassent bronzer. Rien ne vieillit plus la peau que le soleil et vous finirez par en subir les conséquences sur le long terme… Et si vous ne résistez pas au plaisir de voir votre peau prendre des teintes brunes couleur de vacances, vous pouvez aussi opter pour l’autobronzant ou le maquillage. Une façon de brunir sans cuir !

Hydrater sa Peau : le Secret Jeunesse pour Toucher le Gros L’eau

Toutes les méthodes d'hydratation de la peau

Lire l'article