Savoir quel type de peau arbore fièrement notre visage au quotidien, c’est le meilleur moyen d’en prendre le plus grand soin. Car il faut prêter attention à son derme, pour être bien dans sa peau. Même si le type de peau ne fait pas tout !

Il est primordial également d’identifier son état afin d’optimiser les soins que nous lui prodiguons. La peau est le plus grand organe que nous possédons et elle est notre armure contre les attaques extérieures. Alors il est essentiel de pouvoir différencier votre type de peau de son état afin de se construire l’armure corporelle la plus solide et la plus belle qui soit !

Car si le type de votre peau est intrinsèque à qui vous êtes (il est défini par vos gènes et ne vous quittera jamais), à l’inverse, l’état de la peau est passager et s’explique par différents facteurs. On pourra traiter votre derme pour le faire changer d’état mais jamais de type !

Les types de peau

La peau normale

C’est un peu la peau dont tout le monde rêve, bien équilibrée… Cette peau eudermique, comme on la nomme dans le milieu scientifique, n’est pas nécessairement parfaite. Elle peut être légèrement grasse par endroit, un chouïa sèche par moment, mais son équilibre sébum et hydratation est largement enviable.

La peau normale bénéficie d’une surface lisse, unie, sans imperfection et est dotée d’une excellente circulation sanguine. Le teint est éclatant et les pores sont serrés.

Une peau normale peut cependant subir des attaques extérieures en fonction du contexte, de la saison, des changements hormonaux, etc. Son état pourra alors être modifié. Mais le type reste le même.

La peau sèche

Là où la peau normale est parfaitement équilibrée, la peau sèche souffre d’un manque de sébum qui l’empêche de conserver une bonne hydratation. Elle est alors plus sujette aux attaques extérieures. Car sans une bonne hydratation, la fonction barrière de la peau perd de sa puissance !

De manière générale, notre peau a tendance à devenir plus sèche avec l’âge. Le vieillissement de la peau entraînant une mauvaise hydratation du derme. Les personnes ayant une peau naturellement sèche le réalise facilement car la peau tire, elle est rugueuse. Avec l’âge, les rides sont plus marquées que chez les personnes ayant une peau normale.

Il existe différents niveaux de sécheresse chez une peau sèche. Du simple tiraillement, la peau peut aller jusqu’à souffrir de démangeaison et desquamation voire même de gerçures et coupures lorsqu’elle est beaucoup trop sèche.

La peau grasse

A l’inverse de la peau sèche pauvre en sébum, la peau grasse en possède en excès ! Cette surproduction de sébum s’appelle la séborrhée.

Tout comme la peau sèche, elle s’explique par le facteur génétique. Mais son état peut être aggravé par la prise de certains médicaments, par le stress, par un régime alimentaire déséquilibré ou des bouleversements hormonaux…

Les peaux grasses se reconnaissent également facilement. Elles ont un aspect brillant, les pores sont visibles… Elles ont plus facilement des points noirs, des boutons et pas uniquement sur le visage.

La peau mixte

Comme son nom l’indique, c’est une combinaison de peau sèche et de peau grasse ! En général, c’est sur ce que l’on nomme la zone T que la peau est plus grasse (le menton, le front et le nez). A l’inverse, elle est trop sèche au niveau des joues.

La peau a donc tendance à produire trop de sébum au niveau de la zone T alors qu’elle souffre de problèmes d’hydratation sur le reste du visage.

Les différents états de la peau

On distingue principalement quatre états de la peau.

La peau déshydratée

Tous les types de peau peuvent être déshydratés, il ne faut pas confondre une peau sèche qui représente un type de peau dont on ne se défera jamais et une peau déshydratée qui est son état passager et réversible.

Une peau déshydratée, cela se voit autant que cela se ressent. Elle est plus propice aux ridules, à la desquamation, le teint est terne, irrégulier… Et on sent qu’elle tire, qu’elle manque de souplesse, qu’elle est rugueuse et peu agréable au toucher.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer que votre peau manque d’eau. Il y a les attaques extérieures comme la pollution, les UV, le froid, le vent, le tabac, des produits cosmétiques agressifs… Mais ce peut-être également une conséquence qui vient de l’intérieur comme le stress, le manque de sommeil, la grossesse et le vieillissement naturelle de la peau.

La peau sensible

On dit que la peau est sensible lorsqu’elle réagit particulièrement aux attaques et qu’elle est facilement irritée, que des rougeurs s’installent, une impression de brûlure, des démangeaisons, une sensation d’inconfort généralisé.

Une peau sensible peut être soignée sans mal à condition d’identifier son état… Bien traitée, les symptômes évoqués plus haut peuvent disparaitre très facilement aussi vite qu’ils sont venus.

La peau peut devenir aussi plus sensible en vieillissant. En effet, elle devient plus vulnérable aux produits comme le savon car son film hydrolipidique est moins performant. Ce peut être aussi une cause hormonale liée au stress, à la ménopause, au cycle menstruelle… Certaines allergies rendent également la peau plus sensible qui voit alors apparaître boutons et plaques. Les changements de températures, climatisations et chauffages sont d’autres responsables fréquents. Enfin, une peau mal hydratée devient aussi plus sensible, moins à-même de se protéger des attaques extérieures.

La peau mature

Nous sommes génétiquement voués à vieillir et cela se voit d’abord sur notre peau ! Elle perd de son volume, de son élasticité, les rides apparaissent, ainsi que des taches et elle a tendance à s’affaisser.

C’est la baisse du renouvellement cellulaire, de la production de collagène et d’élastine… La peau perd en qualité et devient plus fine, plus sèche, moins ferme et le grain de peau est irrégulier. Même si personne n’échappe au vieillissement de la peau, il y a des inégalités dans l’état de la peau au fil des ans… Comme le facteur génétique ou l’hygiène de vie qui jouent un rôle majeur.

La peau acnéique

Les peaux acnéiques sont plus susceptibles de voir se développer boutons, comédons, papules et pustules à cause de leur tendance à produire du sébum en abondance. Une surproduction qui rend ces peaux par ailleurs souvent grasses et brillantes.

Certaines personnes sont plus sujettes à avoir une peau acnéique. Le facteur génétique est important, il existe d’autres causes comme l’alimentation, le tabac, certains médicaments, l’hygiène corporelle et, bien évidemment, les hormones ! Les adolescents étant globalement plus sujets aux peaux acnéiques que leurs ainés.

Prendre soin de tous les visages

Le premier geste incontournable pour une peau en parfaite santé, c’est de bien la nettoyer ! Alors utilisez une brosse nettoyante adaptée à votre type de peau. Ces brosses arborent des zones de picots de différentes tailles de façon à prendre soin de votre peau de la manière la plus optimale. Optez pour la LUNA 3 rose si vous avez la chance d’avoir une peau normale. Préférez la LUNA 3 mauve spéciale peau sensible si c’est plus votre type… Enfin, la LUNA 3 bleue sera idéale pour les peaux mixtes et grasses !

Vous voulez connaître votre type de peau ?

Faites le test !